Allium Cyrilli : guide pratique

L’ail, bien que plusieurs personnes ne l’apprécient à cause de l’arôme fort qu’il dégage, constitue un aliment essentiel tant pour la cuisine que pour la santé. Faisant partie de la famille de l’Allium Cyrilli, il joue un rôle thérapeutique important pour certains organes humains.

Quelques notions sur l’Allium Cyrilli

Étymologiquement, le mot Allium constitue le nom latin de l’ail qui est le dérivé du mot « all », dont la signification est âcre ou brûlante, qui est d’ailleurs une des propriétés de l’ail. Allium Cyrilli ou ail de cyrillo est une plante provenant principalement de l’Italie et de la Grèce. Les types allium regroupent les végétaux monocotylédones comme l’oignon, le poireau, l’ail, etc. Ils poussent généralement pendant le mois de mai et juin, certainement parce que la saison hivernale permet la croissance de ce genre de plante.

Par ailleurs, le cyrillo offre un décor exotique à votre extérieur, ce qui peut être très original pour un potager ou un jardin. De plus, il dernier s’adapte facilement à un environnement sec et désertique, tout comme il peut se développer dans un climat chaud. Du côté morphologie, ces plantes possèdent une partie souterraine que l’on appelle bulbe. Dans une plante d’Allium Cyrilli, le bulbe peut posséder jusqu’à 20 gousses. Cet élément assure la production des tiges, des feuilles et des petites fleurs. Une tige d’Allium Cyrilli peut atteindre jusqu’à 80 cm de hauteur dont l’ombelle peut atteindre les 50 à 100 mm avec une couleur blanche. Pour en connaître davantage sur ce type d’Allium, cliquez sur cyrillo.

Quels sont les bienfaits de l’Allium Cyrilli ?

L’ail de cyrillo a toujours été réputé pour son rôle anti-inflammatoire, mais la vertu qu’il apporte ne se limite pas à cela. En effet, l’ail qui apporte un grand soutien à l’amélioration de la circulation sanguine. Il prévient l’hypertension et occupe en même temps un rôle d’anticoagulant. Pour une personne ayant un taux de cholestérol élevé, cette substance apporte un coup de pouce au fonctionnement des lipides dans l’organisme. Le cyrillo règle les problèmes respiratoires en cas de bronchites ou allergies saisonnières. Il peut soulager les douleurs de l’articulation et des muscles. Pouvant guérir et combattre plusieurs maladies, il peut être ordonné lors de problèmes de digestion, de blessures, de soucis cardio-vasculaires, et aide dans la lutte contre le cancer.

En outre, les amateurs de cosmétique et de la beauté le savent déjà, ce produit tient une grande responsabilité de protection contre le vieillissement des cellules. La prévention et la guérison de la chute des cheveux, des ongles fragiles, de l’encombrement de pellicule font partie des bienfaits de l’ail. Il protège aussi la peau contre des infections et c’est un puissant antioxydant. 

L’ail de cyrilli en cuisine

En dehors de sa réputation d’instrument curatif et thérapeutique, ce produit sait dominer un plat grâce à son odeur puissante ainsi que son goût épicé. L’Allium Cyrilli fait désormais partie des potagers et des herbes qui se trouvent dans les pots dans les jardins ainsi que dans les cuisines, au même rang que la ciboulette ou le gingembre. Il s’adapte à toutes les recettes et les met en valeur, quel que soit le mode de cuisson utilisé: soupe, grillade, crudités, frites, etc.

Par contre, il faudra faire attention quant à la quantité à mettre dans son plat car si l’on en rajoute beaucoup trop, la saveur de tout le reste de la recette risque d’être étouffée derrière son goût fort. Pour maîtriser son mode de dosage en art culinaire, il est conseillé de l’utiliser par pincée et délicatement. On peut facilement reconnaître un plat qui contient de l’ail par son odeur, cela grâce à une composition qui favorise la formation de cet arôme. L’explication à cela est qu’une gousse d’ail est composée de deux substances appelées alliinase et alliine. Le fusionnement de ces éléments entraîne la naissance de l’arôme propre à l’ail de cyrillo.

Comment consommer l’Allium Cyrilli?

Dans cette fonction de traitement contre plusieurs affections qui peuvent attaquer l’organisme humain, l’ail nécessite d’être ingéré modérément et en adéquation avec le type de problème rencontré. Avant que l’on s’en serve pour soigner ces multiples problèmes de santé, il a déjà été employé durant l’ère antique. Par ce caractère médicinal, le cyrillo a été utilisé en médecine grecque pour lutter contre l’asthme. Les Arabes s’en sont servis, afin de soigner les maux d’estomac et les maladies intestinales.

Actuellement, il peut être consommé sous différentes formes, à savoir l’ail en poudre, transformé en huile essentielle, en comprimés ou en gélules. Absorber de l’ail brut est aussi faisable en croquant une gousse pas plus de deux fois par jour. Il peut aussi être consommé sous forme de tisane dans une tasse d’eau, à infuser pendant 3 à 5 minutes sans dépasser trois tasses au quotidien. Une préparation en vermifuge est aussi idéale, en bouillant quatre gousses d’ails râpées dans une tasse de lait. Dans ce cas, il faut le laisser s’imbiber pendant la nuit et le boire au matin.

Les avantages d’un mur en gabion
Les erreurs à ne surtout pas faire avec une orchidée