Rhubarbe : plantation, entretien, récolte

La rhubarbe désigne une sorte de plante décorative, aromatique et simple à cultiver. Il s’agit d’une plante vigoureuse et vivace. Très rustique, celle-ci est capable de résister aux changements climatiques. De la plantation à la récolte, le jardinier doit suivre quelques conseils pour bien cultiver de la rhubarbe.

Où, quand et comment planter la rhubarbe ?

La rhubarbe exige un sol profond, riche en humus et d’une température légèrement froide. Elle peut tolérer les terres faiblement calcaires. Cependant, il faut incorporer du fumier décomposé outre que ce sol doit se préparer longtemps au préalable. Par ailleurs, la rhubarbe est une plante affectionnant une exposition à la mi-ombre ou au soleil. Mais, une exposition directe trop longtemps est à éviter de manière à ce que les fortes chaleurs n’endommagent pas la plante. Pendant la saison hivernale rigoureuse, au printemps dans une région humide ou bien en automne dans une région au climat doux, il est possible de cultiver de la rhubarbe.

Pour planter cette plante, le jardinier doit commencer par tremper la parcelle de terre dans l’eau. Puis, il faut ameublir le sol en profondeur et enlever les mauvaises végétations herbeuses et les cailloux. Après, il peut creuser un trou d’à peu près trente centimètres de profondeur. Avant de mettre la parcelle de terre dans ce trou, il doit faire la préparation du mélange terre-terreau et effectuer l’incorporation du fumier décomposé. La dernière étape consiste à reboucher le trou en tassant la motte et l’arroser abondamment.

Conseils pour bien entretenir la rhubarbe

Pour ce qui est de la multiplication de cette rhubarbe, celle-ci peut se faire par division des touffes. Le jardinier doit diviser ces dernières au printemps. Il peut choisir des touffes garnies de trois bourgeons. Il doit praliner les touffes pour simplifier la reprise. Concernant son arrosage, il peut l’arroser régulièrement en cas de fortes chaleurs ou de sécheresse. Il convient de mettre en place un paillis de manière à assurer la préservation de l’humidité. Pour son sarclage, il faut retirer les pétioles qui se fanent et enlever les mauvaises herbes pour cultiver de la rhubarbe. À l’approche de la saison hivernale, le jardinier a besoin d’arracher les derniers pétioles. Quant à sa fertilisation, il peut utiliser des engrais organiques pour la fertiliser de manière régulière.

Comment récolter et conserver la rhubarbe ?

La récolte de cette plante se fait en mai et en juin. Toutefois, celle-ci peut être étalée jusqu’en saison automnale. Ce sont les tiges ou les pétioles qui se récoltent. En fait, il faut recueillir environ deux tiers des tiges ayant de la fermeté afin de permettre à la plante de se régénérer. Pour cela, les pétioles doivent être cassés à leur base. Après, les tiges ou les pétioles récoltés peuvent se conserver au réfrigérateur. Il est possible de les envelopper dans un certain torchon. Pour les conserver plusieurs mois, la conservation au congélateur constitue une excellente alternative. Il suffit de rincer et faire sécher les pétioles et les envelopper dans un sachet hermétique.  

Palmiers décoratifs : guide en ligne sur la chamaedorea
Quand et comment récolter le melon ?