Palmiers décoratifs : guide en ligne sur la chamaedorea

Palmier de montagne, palmier nain, les chamaedorea sont des petits palmiers qui font une excellente plante d’intérieur, d’une maison ou d’un appartement. Ces arbres appartiennent à la famille des Arécacées qui poussent dans les forêts tropicales chaudes et humides. Les espèces de Chamaedorea sont environ 221 dans le monde. Certaines variétés de ce palmier sont de moyennes tailles et apprécient les lieux ombragés où elles poussent sans difficulté à l’ombre d’arbres plus grands. Si vous souhaitez planter et installer ce palmier nain dans votre habitation, il vous fera une magnifique végétale verte qui pourra décorer votre appartement.

Où planter le chamaedorea ?

A part Chamaedorea radicalis et Chamaedorea microspadix, les autres espèces seront parfaitement à l’aise à l’intérieur ou dans un endroit plus ombragé. Pour l’ensemble des Chamaedorea, il adore en général une terre bien drainée, un peu acide et fraîche. Souvent, il apprécie mieux un peu l’étroit, vous pourrez donc le planter dans un pot ajusté, pas trop grand. Pour réaliser votre plantation, prenez 1/3 de sable grossier, une bonne terre de jardin et une bonne terre pour plantes vertes. Mélangez-les dans un pot et installez votre palmier à l’intérieur. En intérieur ou à l’ombre, il s’adapte à n’importe quelle pièce de la maison mais évitez de les placer dans un lieu plein de soleil ou des courants d’air. L’idéal est de choisir un emplacement sous température ambiante. Si vous habitez dans la région méditerranéenne, les deux espèces Chamaédorea radicalis et Chamaedorea microspadix se plaisent à l’extérieur. Vous pourrez les mettre en pot comme les autres espèces, dans une terre drainée, fraiche et humifère. Pour plus d’information, visitez le site www.small-garden.fr.

Comment planter les chamaedorea ?

Le moment idéal pour rempoter ou empoter ce palmier est le mois de mars, c’est le début du printemps. Il existe deux façons différentes pour les planter, en pot ou en pleine terre. Si vous souhaitez les trouver dans un pot, il faut réaliser une meilleure préparation. Dans un pot adapté, placez une couche de drainage au fond du pot puis mettez un peu de terre par-dessus. Ensuite, placez le palmier et bourrez avec le reste de la terre en couvrant et en tassant bien les racines. Pour favoriser son enracinement, laissez votre Chamaedorea 2 jours à l’ombre sans l’humidifier. En pleine terre, les chamaedorea peuvent retrouver aussi leur belle apparence dans votre jardin. Pour réaliser cette plantation, creusez un trou qui correspond ou un peu plus à la taille de la motte de votre chamaedorea. Au fond de ce trou, mettez un peu de tourbe et une couche de terre de jardin. Vous pourrez ensuite installer votre palmier dans le trou puis complétez-le avec le reste de terre. Il est conseillé de cultiver les chamaedorea le matin ou un jour où il fait chaud.

Comment entretenir les chamaedorea ?

Ces plantes décoratives sont peu exigeantes et faciles à entretenir, à part l’humidité. Elles demandent une hygrométrie élevée en toute saison. Pour cela, arrosez-les environ 1 fois par semaine en hiver et 2 à 3 fois par semaine en été. Assurez un bon drainage pour que le sol soit humide, mais pas vraiment détrempé. La majorité de cette plante n’aiment pas beaucoup la lumière et il vaut mieux les garder dans des lieux moins ombragés ou ombragés. Seulement avec les espèces C. glaucifolia et Chamaedorea radicalis, installez-les dans un endroit lumineux parce qu’elles exigent de la lumière pour rester en bonne santé. Mais dans tous les cas, faites attention à l’exposition directe au soleil qui peut brûler leurs feuilles. Ces nains palmiers apprécient les températures douces car ce sont des plantes des tropiques. Dans toute l’année, maintenez-les dans une température comprise entre 12 et 20 °C où vous pourrez les placer à l’intérieur des maisons car ils pourront s’adapter dans ce milieu. Quand les racines sortent au-dessous ou elles semblent trop énormes pour leur pot, n’attendez pas pour les rempoter immédiatement. Un apport d’engrais sera utile soit tous les 15 jours, soit une fois par mois en commençant le mois d’avril jusqu’en septembre.

Quelles sont les maladies, parasites et nuisibles qui peuvent atteindre les chamaedorea ?

Si les Chamaedorea sont bien cultivés, ils tombent rarement malades, ce sont des plantes faciles. Cependant, quelques signes pourront vous alerter. Par exemple, si les feuillages présentent des taches brunes, c’est l’indice que la plante est excessivement exposée au soleil. Veuillez couper les feuilles détériorées et laissez les palmiers dans un lieu plus ombreux. La plante peut manquer d’eau et avoir trop froid si les ses feuilles pourrissent au niveau du tronc. Dans ce cas, installez-la dans un endroit plus chaud et attendez qu’elle sèche avant de faire l’arrosage. N’oubliez pas d’examiner si le drainage se passe très bien. Quand l’attaque d’araignées rouges commence et les folioles tombent ou jaunissent, c’est que l’atmosphère est trop sèche et chaude. Les cochenilles sont des bestioles qui pourront également attaquer les palmiers. Les signes qui peuvent vous alerter pour ce cas sont des petits amas blancs et cotonneux qui apparaissent sous les feuilles. Un coton-tige imbibé d’alcool dénaturé ou d’alcool à brûler pourra les éliminer.

Quand et comment récolter le melon ?
Rhubarbe : plantation, entretien, récolte